Catégories
Réflexion(s)

Partager

Dans son Essai sur le don (Puf, 1924), le sociologue Marcel Mauss démontre que le don implique une réciproque (ce qu’il appelle le contre-don) qui en réalité permet le développement des relations inter personnelles et, plus largement, la construction de la vie en société.

Bien évidemment, l’approche a vieilli et il convient de la relativiser mais cette proposition classique permet de porter un regard alternatif sur les notions d’échange et de partage.

L’engagement, dont les marketeurs nous rebattent les oreilles !

Exactement comme les économistes le feront quelques années plus tard en étudiant la notion d’équilibre général, le principe du don et du contre don consiste en réalité à construire une dynamique de partage qui ne peut perdurer que si les parties en présence y gardent un intérêt au fil du temps.

Le sociologue Marcel Mauss

Mais surtout, l’approche proposée par Marcel Mauss nous interpelle sur la notion de valeurs. Guidés par la cupidité, certains acteurs économiques proposent des approches commerciales s’appuyant sur le partage de valeurs (ce que les spécialistes appellent le market