Catégories
Réflexion(s)

Nostalgie

C’était mieux avant… combien de fois n’avons nous pas entendu ce poncif de la philosophie de comptoir. Cette réflexion, en effet, est un vrai mouvement perpétuel : à l’heure des zazous, c’était mieux du temps des années folles, à l’heure des hippies, c’était mieux sous l’Occup’. Quand le rap faisait son apparition, certains regrettaient le bon vieux rock des années 1960… et encore aujourd’hui, certains pensent que c’était mieux dans les années 1980. Bref, c’était toujours mieux avant.

Était-ce vraiment mieux avant ?

Quand tout semble s’effondrer sous nos pieds, la nostalgie est une tentation facile. Un peu comme le sucre adoucit le café, la nostalgie se rappelle à nous dans les moments de petite forme. Et cet état d’esprit prend parfois une dimension fractale. La nostalgie envahit alors la société… et la mode est alors au néo-rétro car en réalité, la nostalgie est une plus une inspiration qu’un réel — et impossible — retour en arrière.

D’ailleurs la nostalgie envahit aussi parfois la politique. À l’heure des auto-entrepreneurs et de l’uberisation du travail, certains se souviennent avec nostalgie du bon vieux temps de la lutte des classes. On est souvent tenté d’opposer nostalgie et optimisme. Face au temps qui passe, inexorablement, on manque parfois d’énergie. C’est d’ailleurs ce que fait Michel Serres dans C’était mieux avant (Le Pommier, 2017).

Meux ? Vraiment ?

Mais il s’agit d’une vision finalement assez réductrice car si la nostalgie permet de mieux accepter l’imparable fuite du temps, elle constitue avant tout un appel à l’introspection. Qu’est-ce que ce bon souvenir nous rappelle ? Qu’est-ce que cette recette de grand’mère faire remonter à notre esprit ? Bien souvent la nostalgie adresse une ambiance ou une époque. En quoi cela permet-il de nourrir le présent ? Nous vivons au présent et nous tendons vers l’avenir mais, pour autant, il ne faut pas oublier que nous venons du passé.

C’est certainement pour cela que la nostalgie se rappelle parfois à notre bon souvenir. La nostalgie est une énergie douce, pour mieux se propulser dans l’avenir

À demain, 21 heures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.