Catégories
Réflexion(s)

Saison 2

Pour suivre l’actualité, 21 heure devient une chronique de confinement. Vous avez aimé la saison 1 ? Vive la saison 2, en quelque sorte.

Sisyphe poussant son rocher

Vivre au gré des saisons est-il un éternel recommencement ? Sommes-nous toutes et tous des Pénélope ou des Sisyphe ? Les cycles de la vie nous mènent-ils sur des chemins absurdes, comme l’a démontré Albert Camus ? (in Le mythe de Sisyphe) ? Rien de moins sûr car au delà des cycles, la progression du monde se fait aussi par oscillations. En effet, la notion de boucle, inhérente aux cycles est absente du concept d’oscillation.

La saison 2 n’est pas seulement la suite ou le prolongement de la saison 1, elle peut en être également l’explication. Bien souvent, la connaissance de la saison 2 permet de comprendre la saison 1. « Bon Dieu, mais c’est bien sûr ! » disait le commissaire Bourrel.

Le Commissaire Bourrel, dans Les cinq dernières minutes

En réalité, progresser c’est osciller entre curiosité et réflexion : on se pose une question puis on cherche une réponse qui bien souvent entraîne une nouvelle question… C’est le fameux si, alors, si de la recherche scientifique qui progresse pas à pas et d’une oscillation à une autre. Pour le dire autrement, la recherche scientifique consiste à poncer un sujet (comme disent les ado).

Un expert est quelqu’un qui a fait toutes les erreurs qui peuvent être faites dans un domaine restreint

Niels Boh

Dans une certaine mesure, progresser en mode essai-erreur c’est aussi avancer par oscillations. Quand on hésite, on fait du sur-place, en revanche, quand, ayant clos un sujet, on l’ouvre à nouveau pour entamer une saison 2, on avance. Remettre son ouvrage sur le métier n’est pas forcément hésiter, c’est avancer.

Alors que nous entamons la saison 2 du confinement, profitons-en pour entamer une saison 2 de nos introspections.

À demain, 21 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.